Feinwerkbau P34
Calibre: 4.5 mm
Propulsion: air comprimé
Longueur: 405 mm
Hauteur: 140 mm
Largeur:
Longueur canon: 233 mm
Longueur visée: 350 mm
Poids: 1100 gr
Poids détente: 500 gr
Vitesse initiale: 145-155 m/sec
Pression cylindre: 200 bar

Clicker pour agrandir
standStand de tir de Saint Georges
300m:    12 cibles électroniques
50m PC: 24 cibles électroniques
50m:      18 cibles électronique
25m:        6 chariots de 5 cibles
10m:      22 cibles électroniques
PN:        12 cibles à 100m
               8 cibles à 50m

Clicker pour une visite du stand
Exercices de l'Arquebuse et de la Navigation (EAN)
Nommée Arquebuse Genève dans les compétitions de tir
Association fondée en 1474
 
Cette fonction permet de supprimer le menu de gauche pour une impression de la page courante.
Impression | 
Cette fonction permet de se connecter comme membre en entrant son nom et son numéro EAN.
Membre 

10 mètres pistolet - 2013 

10 mètres pistolet - 2013 

     Nouvelles
Cette fonction permet de se connecter comme membre en entrant son nom et son numéro EAN. La connexion comme membre vous permet de visualiser de nombreuses pages spécifiques aux EAN et d'accéder au forum et à vos données personnelles.
Généralités
 Calendrier des tirs
Fondation
 Billet du président
Association
 Inscription à l'Arquebuse
 Petites annonces
 Bourse EAN 2020Nouveauté
 Boutique
 Vie de l'Arquebuse
Sous-sections
Stand
Technique/Formation
Musées
Recherche de résultats
Résultats 2019
 P50
 P25
 P10
 F300
 C50
 C10
 PN
Archives
 
P50  2017 2016 2015
2014 2013 2012
2011 2010 2009
 
P25  2017 2016 2015
2014 2013 2012
2011 2010 2009
 
P10  2017 2016 2015
2014 2013 2012
2011 2010 2009
 
F300 2017 2016 2015
2014 2013 2012
2011 2010 2009
 
C50  2017 2016 2015
2014 2013 2012
2011 2010 2009
 
C10  2017 2016 2015
2014 2013 2012
2011 2010 2009
 
PN   2017 2016 2015
2014 2013 2012
2011 2010 2009
Liens
Administration
 Liste de diffusion
 Flux RSS
     Membre
Util.
Pass.

Marathon de Lugano et maîtrises de Blenio et Torre

Dans certains sports de balles, tel le football, le douzième homme c’est le public. Dans le tir sportif, plus particulièrement cette année lors de la manifestation citée en titre, il s’est appelé « Michael Witschi ». Le sociétaire et organisateur du tir des sociétés 2013 à Lausanne/Malley a répondu présent à la défection annoncée dans la semaine de son président des Mousquetaires du Léman, Jean-Claude Lucini. Très en verve lors des 10 heures de tir PAC par des excellentes séries et la célérité dans l’exécution de son programme de tir, ce fidèle participant de nos joutes sportives s’est glissé dans la peau du « joker » pour l’équipe formée avec Julien Degat et Steve Demierre. Ayant répondu à l’invitation de s’inscrire, Marion, Laurent, Giorgio, Gérard, Claude, Julien, Mario, Steve, Marc, Gilbert et le soussigné s’en sont allés vendredi 25 novembre dans l’après-midi dans un bus conduit par Jean Bimbert, chauffeur connu par certain lors du déplacement au Grütli 2013. Quelques renseignements complémentaires sont distribués à tous .Des bouchons routiers annoncés ont retardé l’arrivée de notre délégation à l’hôtel Morobbia de Camorino. Nos tireurs ont soupé près du Gothard et ainsi ont comblé l’arrêt rendu obligatoire par la conduite d’un véhicule par un professionnel. Surprise lors du déchargement des bagages, la porte arrière était coincée. Dans l’heure, le professionnel appelé du TCS est venu nous ouvrir avec la délicatesse requise, pendant que nous étions accueillis par la patronne des lieux « Marisa ».
Elle nous offrit le pannetone et la boisson standard. Michael nous rejoint en fin de soirée.

Samedi aux premières lueurs, le groupe complet s’engage dans le bus pour faire route à Lugano. Près du stand, les derniers travaux du tunnel de Lugano nord sont en finitions, ils augurent un évitement prochain de la ville par le passage sous roche. Les 29 équipes sont aux rendez-vous, quoique deux soient incomplètes. La délégation ayant été faite auprès du responsable de chaque équipe, l’horaire distribué, les enveloppes contenant bons de repas et de la « Merenda » (quatre heures typiques tessinois) nos 4 équipes ont débuté le marathon. Tout à long de la journée, le soleil filtre à l’ouverture de la porte principale. La température est plus que clémente. Sommes-nous vraiment à la fin novembre ? Nous en doutons encore. Qu’importe au fur et à mesure des classements affichés d’excellentes nouvelles nous font apparaître que le team no 1 est dans les 3 premiers et Steve vire en tête, mais à un voire deux points du junior Loestcher et de Cornelia Froehlich. Est-ce que l’histoire va se renouveler pour l’internationale de tir ? N’a-t-elle pas subit quelques points de moins que Julien Degat il y a deux ans ? Vers 19h30, le verdict tomba. Cornelia gagna avec 2 points d’avance sur les deux internationaux précités. Elle reçu ce pistolet Morini CM EI des mains de Francesco Repych, le généreux donateur. Mais grande satisfaction pour ceux et celle qui firent le déplacement car l’Arquebuse inscrit pour la première fois son nom sur le challenge du marathon. La channe témoin s’en vient à Genève et le challenge reste aux mains des organisateurs, cela évite de l’oublier…..Nos autres équipes, restèrent dans le contexte sportif, honorablement classées. Quant aux individualités, notons la 3ème place de Steve Demierre, la 9 ème de Julien Degat et la 16ème de votre serviteur. L’accessit à Giorgio Faoro, assidu aux entraînements, qui reçoit le gobelet de l’encouragement. Quant à Laurent Scholl, récemment intéressé par le tir de vitesse à 10 m, il obtient le prix du 70ème classé. La persévérance, la pugnacité sont les prémisses que Marion Fontaine nous a développées. Maintenant, elle a fait connaissance avec la sagesse dans le stand, la concentration. Cette dernière lui rendit bien des services le dimanche matin lors des maîtrises de Faïdo et Torre.

Après un repas tessinois clôt par un « saballion », le neuf de base s’est reposé à la lueur de la nuit étoilée. Donc, chauffeur lève-toi et gratte ce dimanche matin aux aurores ! Le petit déjeuné engloutit, nous voici dans la Léventine pour déposer Claude, chargé de mission, Gérard, Mario et Giorgio à Faïdo. Les responsables sont là. On remet le présent ; c’est « Jade » qui a été choisie par le G.O. Le solde des 7 sociétaires retournent dans la vallée du Longomagno. Le staff de Torre conduit par Eddy Ramelli nous fait connaître le nouvel éclairage. Il nous sollicite pour les observations d’usage à la fin de la compétition. A neuf heures, les premiers coups sont engagés. Marion a été placée à la cible 8, elle est gauchère. Ainsi, pas de problème de déconcentration, si ce n’est que l’aide du stand, par courtoisie, lui tourne le moniteur afin de libérer du stress du concours. Nouveau record pour notre juriste, qui obtient 335 pts. Après un mois de dur labeur quelle belle récompense ! Marc est très rapide dans l’exécution de ses programmes, comme nous tous. Les résultats s’en sont ressentis. Eh ! les gars nous sommes plus au marathon, c’est « ici et maintenant » ! La cible Adulla, nous apporte en prime la boisson typique d’un Merlot local. La seconde maîtrise est débutée. Elle sera meilleure quant au comptage des points pour le Team 1. Les CC sont remises, un apéro nous est servi. Déjà, le quatuor léventin nous avise de leur arrivée au point de rendez-vous. Les prix de groupe sont partagés, mêmes les salamis du « Colonel Claude». Vers 13h00, un repas léger est pris avant Aïrolo, tradition oblige. Un respect de l’horaire prévu malgré un accident au Vengeron peu avant notre passage. Mais le « Colonel » veillait se rappelant que l’information dans les mesures d’urgence permett l’évitement de certains inconvénients routiers. Merci, Claude ! C’est le moment des analyses. Chers amis lecteurs, nous voici pour la première fois gagnant du marathon de Lugano en tête de la maîtrise de Torre. Les terres tessinoises nous conviennent. Après les premiers rangs par équipes à Tesserete et Bellinzona, le 1er rang du concours des sociétés 2011, notre section accomplit une année exceptionnelle. L’élitisme qui nous habite par la participation de tireurs de haut niveau et égal au membre lambda qui doit recevoir toute notre gratitude. Ce mélange est le ciment qui relie toutes et tous, dans la joie, dans les moments de doute. L’écoute formulée par les différents dirigeants en activité, nous ont permis cette nouvelle escapade remplie de gratifications. Le talent n’est pas tout. : il y a beaucoup de travail effectué par les entraînements inhérents et spécifiques. Merci de m’avoir écouté, toi tireur au PAC, qui depuis septembre, as suivi régulièrement les séances agendées. Ta présence a favorisé ainsi l’Arquebuse qui a conquit un nouvel hommage des sportifs suisses.

Valentini Patrick